Union Valdôtaine de Paris

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Situation géographique

v_carteVal_aostept3 262 km2 de superficie, 100 km de long, 65 km de large, une vallée centrale et quatorze vallées latérales, 400 lacs, une seule rivière, 500 torrents et 210 glaciers, 74 communes, 1 000 hameaux, 100 châteaux et 137 000 habitants... la Vallée d’Aoste est la plus petite région d’Italie. Elle jouxte au nord le Valais suisse, à l'ouest les départements français de Savoie et de Haute-Savoie, au sud et à l'est le Piémont. La région est entièrement montagneuse avec une altitude minimum de 345 mètres à Pont-Saint-Martin et une altitude maximum de 4 810 mètres (Mont-Blanc). Le contraste est frappant entre la verticalité austère des montagnes et la vallée centrale. On passe par exemple des 3 559 mètres du mont Emilius aux 570 mètres de la plaine d'Aoste en moins de six kilomètres. L'altitude moyenne est supérieure à 2 000 mètres. Un cinquième seulement de sa surface se situe au-dessous de 1 500 mètres. Le Val d’Aoste est délimité par un périmètre montagneux où se trouvent tous les sommets supérieurs à 4 000 mètres des Alpes italiennes (parmi lesquels le Cervin à 4 487 mètres) : le Mont-Blanc à l'ouest, le massif du Mont-Rose au nord-est, le massif du Grand Paradis au sud et le massif du Grand-Combin (entièrement en territoire suisse) au nord. Le territoire valdôtain a directement subi les processus de formation de la chaîne des Alpes. Près de Courmayeur passe une ligne de faille où eut lieu la formation des Alpes par le glissement entre la plaque européenne et la plaque africaine. Dans cette région montagneuse, les cols, ont toujours joué un rôle-clé. Aujourd'hui encore, malgré la présence des tunnels du Grand-Saint-Bernard et du Mont-Blanc, le col du Petit-Saint-Bernard (vers la France) et du Grand Saint-Bernard (vers la Suisse) restent de grandes voies de communication. La Vallée d'Aoste est traversée par la Doire Baltée, qui se jette dans le Pô. C’est une vallée glaciaire fermée plusieurs fois par des cluses et par les restes d'anciennes moraines. À partir de la vallée centrale, quatorze vallées latérales s'ouvrent de part et d'autre. 4 % environ de la superficie valdôtaine est recouverte par des glaciers. En Vallée d'Aoste il n'y a pas de lacs de dimensions remarquables. Il existe des lacs artificiels destinés à la production d'énergie hydroélectrique. Le climat est typiquement alpin, caractérisé par des hivers froids et des étés frais, mais plutôt moins que dans le reste de l’arc alpin. Ainsi, les limites de la végétation sont les plus élevées des Alpes. Au-dessous de la lisière de neiges de moins en moins éternelles, les alpages constituent la formation végétale majeure, recouvrant 25 % de la surface totale. Plus bas, les forêts de sapins et de mélèzes caractérisent le paysage et abritent une faune typiquement alpine. La vallée centrale de la Doire Baltée est la seule à jouir de conditions climatiques plus mitigées. Pendant l'hiver on assiste à des fortes chutes de neige, mais les précipitations sont assez pauvres au cours de l'année. Pour pallier cet inconvénient, des gros canaux d'irrigation nommés Rûs ont été creusés depuis le haut Moyen Âge et exercent leur fonction encore de nos jours. Pour sauvegarder le patrimoine naturel du Val d'Aoste, la richesse et la variété de son environnement, la création d'aires protégées s'est imposée au cours du siècle dernier. Le Parc national du Grand-Paradis a été l'une des premières réserves naturelles d'Italie. La richesse de sa flore et de sa faune attire aujourd'hui beaucoup de touristes. Le Parc naturel du Mont-Avic a été créé en 1989 afin de préserver l'écosystème de la Vallée de Champdepraz. Le territoire du Val d'Aoste est subdivisé en huit Communautés de montagne ayant pour but la sauvegarde et le développement des richesses et des particularités culturelles, linguistiques et environnementales.
Vous êtes ici: Découvrez la vallée d'Aoste Situation géographique