Union Valdôtaine de Paris

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Arbre de Noël de l’Union valdôtaine Dauphiné-Savoie

grenboble_ptLe traditionnel Arbre de Noël de l’Union valdôtaine Dauphiné-Savoie s’est tenu le 8 janvier au restaurant La Saucisse, avec la participation de plus de 70 convives. La journée était animée par deux musiciens et chanteurs mandatés par les autorités régionales : Ernesto Impérial d’Aymavilles et Lauro Martinet de La Thuile. Les participants ont chanté et dansé au rythme des airs valdôtains. Née à Arnad en 1939, Delphine Ottobon-Champurney a émigré à l’âge de 14 ans avec son père dans l’Isère. Elle épousera un Valdôtain originaire de Champorcher, mineur à La Mure, le grand site d’extraction d’anthracite du sud du département. L’Arbre de Noël est pour elle « l’occasion de se souvenir ensemble de la petite patrie et de danser sans limite si l’on a un bon danseur pour accompagnateur ».
Fondée en 1950, l’Union Valdôtaine Dauphiné-Savoie compte aujourd’hui 90 membres. L’association est en plein essor sous la houlette de son nouveau président Aldo Daudry, originaire de Nus et du Petit Fénis, un ancien maître-boulanger qui dirigeait deux laboratoires et trois boulangeries dans la région. « J’ai toujours conservé ma nationalité valdôtaine, précise t-il. J’ai eu de nombreuses responsabilités à la chambre des métiers, notamment dans la formation et dans l’évaluation des implantations et du développement des grandes surfaces en Isère. Ma nationalité m’a bloqué pour accéder à de plus hautes fonctions, notamment politiques, mais j’ai tenu à la conserver et à être un citoyen actif de la Vallée. Je vais d’ailleurs y voter à chaque élection ». L’Arbre de Noël est pour lui « l’occasion de rencontrer des gens avec qui nous partageons les mêmes valeurs ».
Amaury Duchêne-Baustier n’a que 11 ans. Originaire de Montjovet, il s’est pris de passion pour la Vallée d’Aoste depuis qu’il a découvert ses racines. Il apprend l’italien depuis deux ans et rêve de devenir journaliste. Sa grand-mère, Sylviane Baustier, l’encourage et l’accompagne dans ses démarches. Elle s’est rendu à Montjovet où elle « a été extrêmement bien reçue par l’administration communale » afin d’établir un arbre généalogique qu’elle a déjà pu faire remonter jusqu’au XVIIIe siècle.
Ancienne trésorière de l’Union Valdôtaine Dauphiné-Savoie, originaire de Nus, Renée Tirard-Collet participe depuis une quinzaine d’années à l’Arbre de Noël. Elle y apprécie particulièrement la convivialité de l’événement et se rend également souvent à la Rencontre Valdôtaine. L’ensemble des participants s’est vu remettre un panettone et la dernière édition du Messager Valdôtain offerts par la Région.

Didier Bourg.
Crédit-Photos - Amaury Duchêne-Baustier.
Vous êtes ici: Accueil